Que se passe t-il durant le FMF 2015 de Barcelone ?

Future Music Forum

Pour la 4ème année consécutive l’agence DBTH participe au Future Music Forum de Barcelone qui aura lieu 16 au 18 septembre.  Il est donc temps de vous en dire un peu plus sur le festival et sur la teneur de notre travail durant cet événement.

  • Le FMF qu’est ce que c’est ? 

Le Future Music Forum Barcelona c’est avant tout trois jours de conférences, panels, workshop et networking dans une immense distillerie à 3 minutes à pied de la très renommée Sagrada Familia ! Au court de ce temps d’échanges et de rencontres on croise le plus souvent des pointures du secteur du musical. Cette année on pourra notamment entendre les interventions de : Mike Mcready (musicien et directeur de MusicXray), Mark Mulligan (blogueur et auteur), Scott Cohen (fondateur de The Orchard), Alex White (fondateur de The Next Big Sound), Benji Rogers (fondateur de Pledge Music). Vous l’aurez compris : le casting des intervenants en impose. Attendez.  Il ne manquerait pas quelque chose dans ce beau programme ?

Capture d’écran 2015-07-24 à 11.18.27

 

  • Women In Music

Il manquait bien quelque chose dans le listing des intervenants. Des femmes ! Vous vous demandez donc où se trouve la parité ? En fait, à l’initiative de DBTH et de Virginie Berger, une journée complète de conférence dédiée aux femmes du secteur musical est organisée durant le festival. Très attaché à ce sujet et à l’égalité des sexes (notamment) dans le secteur professionnel nous avons répondu “présent” pour sponsoriser la conférence Women In Music  en partenariat avec The Orchard. Pendant cette journée, Virginie interviendra en tant que modératrice. On vous rassure du côté des femmes panélistes il y a du beau monde aussi : Collen Theis (directrice générale de The Orchard), AC Coppens (fondatrice de Marketing Catalyst), Georgia Taglietti (directrice de la communication du Sonar).  Au niveau du programme : la thématique des opportunités des femmes dans le secteur industriel sera le coup d’envoi de cette journée. Ensuite, de nombreux sujets seront abordés tels que : l’industrie du live et de l’enregistrement, entrée dans les musictech. Plutôt pas mal non ?

 Capture d’écran 2015-07-24 à 11.42.26

Si des initiatives comme le Women In Music du FMF contribuent à faire évoluer le statut de la femme dans le secteur musical il ne faut surtout pas oublier qu’un bon bout de chemin reste encore à parcourir. Pour preuve quelques chiffres pour le moins affligeants : 61% des professionnels de la musique sont des hommes, dans les secteurs du management, de la promotion et du live seulement 30% sont des femmes. Pas convaincu ? Allez on continue ! Des études réalisées par le Cultural Leadership Programme constatent que les dirigeants masculins dans les industries créatives sont deux fois et demi plus nombreux que les dirigeants féminins. Du côté des médias même combat : “si 45,7% des cartes de presse ont été attribuées à des femmes en 2012, seules 83 sur 567 l’ont été pour des postes de direction d’après une enquête menée par Cheek Magazine. Cette même  enquête souligne également que tous médias confondus “seuls 20% des experts interviewés sont des experteset “à la télévision la proportion chute à 18%” . 

  • Le tout premier panel sur l’industrie musicale africaine !

Pour continuer sur des thématiques qui nous tiennent à coeur, nous aurons le plaisir de présenter le tout premier panel sur l’Afrique et son industrie musicale “Focus on Africa : where is money ?” ! Cette keynote abordera entre autre la façon dont les nouvelles générations d’artistes et d’entrepreneurs changent la donne des modèles économiques mais également l’importance pour les professionnels de la musique d’avoir une visibilité internationale pour mieux développer leur carrière. À nos côté pour ce temps d’échange trois experts sur secteur musical africain : Yoel Kenan (CEO d’Africori), Nkiru Balonwu (CEO du groupe Spinlet), Phiona Okumu (éditeur d’Afripopmag).

Capture d’écran 2015-08-17 à 02.51.16

 

  • La Keynote de Brian Hardgroove (Public Enemy)

Quant à cette actualité autant vous dire que nous jubilons ! Monsieur Brian Hardgroove, bassiste de l’éminent groupe de Rap US  Public Enemy (dont le titre Don’t Believe The Hype a inspiré le titre du blog) animera une keynote intitulée “Whether an artist has adapted a ‘do it yourself approach’ or is still looking to the major-label model”.  On a hâte !

Brian Hardgroove Public Enemy

 

Au delà de notre implication sur la conférence Women In Music et sur le panel “Focus on Africa : where is money ?” nous accompagnerons également nos amis et clients de Niland !

Pour plus d’informations sur le festival c’est par ici que ça se passe ! En plus il reste encore des places !

Newsletter

Garanti sans spam.

A propos de l'auteur

Sudiste expatriée à Paris, je réponds au titre de padawan chez DBTH. Lorsque je ne suis pas à l’agence je parcoure la ville et les Internets à la recherche de bonnes vibes. Passionnée de musique de 80 à 140 BPM, je me perds de temps en temps dans l’exploration du logiciel Ableton Live. Anciennement étudiante au CELSA et à l’École des Mines d’Alès, j’ai passé plusieurs mois à écrire dans les back offices de Tsugi et de Green Room Session. Attachée au journalisme, j’écris aussi pour le webzine Dure Vie.

Les commentaires sont fermés.