L’Evolution de l’internet sur les territoires emergents: Qui sera le prochain milliard d’utilisateurs?

Infographie très interessante vue sur Social Media Today  sur l’évolution de l’internet sur les pays émergents. Qui sera le prochain milliard d’utilisateurs?

L’acronyme BRIC (pour Brésil, Russie, Inde et Chine) inventée en 2001 par l’analyste Jim O’Neill de Goldman Sachs, était censé rassembler en un même club les quatre puissances économiques les plus prometteuses pour les investisseurs. Aujourd’hui, on parle de BENIVM: Bangladesh, Ethiopie, Nigéria, Indonésie, Vietnam, Mexique. Les plus souvent cités par les économistes restent toutefois le Mexique, la Turquie et l’Indonésie.

Des quatre BRIC, nous ne retenons que la Chine et L’Inde. Ni le Brésil ni la Russie ne seront des géants économiques. Mais à l’horizon 2030, la Chine, l’Inde et l’Afrique représenteront 45% du PIB mondial, contre 25% aujourd’hui. Nous avons donc là les 4/5 de la demande mondiale à venir dans les 20 prochaines années.

J’ajoute donc un 3e géant, l’Afrique. Les choses changent. En nombre de 18-25 ans, l’Afrique dépasse désormais la Chine et l’Inde. D’autant plus que sur le plan des institutions, l’Afrique semble trouver peu à peu son modèle politique, une combinaison de fédéralisme et de régionalisme à l’échelle du continent.

Enfin, nous sommes en train de voir ce que nous avons déjà vu en Inde et en Chine. L’émergence d’une énergie entrepreneuriale. Des dizaines de milliers d’entrepreneurs apparaissent dans un environnement institutionnel de plus en plus favorable à la liberté d’entreprise. Les nouvelles technologies et la mobilité sont parmi les structures les plus développées. D’ailleurs, Google ne s’y est pas trompé en lançant son grand programme Google in Africa.

Il faut vraiment distinguer les Etats-Unis de l’Europe. D’une certaine façon, l’Amérique vit encore une situation de pays émergent, car elle reçoit la jeunesse du monde entier et se renouvelle ainsi en permanence: c’est un monde qui tourne auprès de sa propre mutation. Pour les américains, l’Europe est en train de s’estomper au profit de l’Asie et de l’Afrique. La question pour les Européens est donc de ne pas abandonner ce terrain et de se convaincre que la “chindiafrique” est plus une opportunité qu’une menace. Comment bénéficier de l’essor, même chaotique, de cet ensemble qui va peser 4,5 milliards d’habitants en 2030 contre une Europe dont la population stagne autour des 350 millions d’habitants.



The next billion internet users

Newsletter

Garanti sans spam.

I agree to have my personal information transfered to MailChimp ( more information )

Les commentaires sont fermés.