Comment Blur a utilisé Twitter, le live stream et les twitter cards pour lancer ses derniers titres (Music Ally)

twitter invitation blur

DBTH en partenariat avec Music Ally vous présente une nouvelle étude de stratégie marketing: Blur, Jeux Olympiques, live stream sur Twitter et Twitter Cards.

(N’hésitez pas suivre Music Ally et à vous abonner à leur offre gratuite ici: http://musically.com/subscribe/)

 

Déroulé de la stratégie (expliqué par l’équipe)

Blur avait préparé deux nouveaux titres pour le concert de clôture des Jeux Olympiques à Hyde Park. Nous avions choisi de les jouer en exclusivité pour les fans via un live stream incorporé sur le compte Twitter de Blur. Cela a été rendu possible grâce à l’utilisation de l’un des derniers développements de la plateforme de microblogging: les Twitter Cards

Notre campagne a capté l’attention de Twitter, des artistes, du management et des médias (TV, Presse, Online) et a permis  d’assurer la transition entre la sortie online et offline.

Au-delà de notre travail en direct avec Twitter, les éléments clés de cette campagne ont été :

  • Les Twitter Cards
  • Une page de profil améliorée
  • Tweet sponsorisés et pinned tweet
  • La suite d’outils analytics de Twitter
  • Le soutien des comptes @Twittermusic & @Twitteruk

 

L’évènement

Le 2 Juillet 2012, depuis le toit d’un immeuble à Londres, Blur présente au public leurs deux nouveaux titres : « Under The Westway » et « The Puritans ».

Le live stream était la première diffusion publique de ces titres étroitement  suivi par nos partenaires TV & radio. Nous avons travaillé avec Twitter afin d’être le premier « Music Partner » utilisant le système des Twitter Cards pour diffuser le stream via un player intégré. C’est la toute première fois qu’un groupe dévoile ainsi de nouveaux titres.

Twitter a été choisi comme plateforme principale du fait de son instantanéité, de la grande viralité du réseau et également parce que c’est une plateforme complètement ouverte : même les fans n’ayant pas de compte Twitter pouvaient accéder au live stream.

Dès la fin de la session live, iTunes a manuellement intégré les deux titres et mis à jour son store afin qu’ils soient immédiatement disponibles à la vente.

A la différence de nombreux évènements en live streaming, cette sortie ne concernait que deux titres : la durée de l’opération étant très courte, un fan se connectant quelques minutes trop tard pouvait rater la moitié de la session. C’est pourquoi il était important de préparer une opération réglée comme une partition en amont afin de diriger au mieux le trafic au moment de l’évènement, c’était la clé de la réussite.

Pendant les deux semaines qui ont précédé le lancement nous avons mené une campagne de teasing en dispersant sur Twitter, Facebook, Tumblr et Instagram des images comprenant des textes et un hashtag (pardon, Mot dièse) donnant la date et l’heure de l’évènement. Immédiatement la communauté des fans s’est lancée dans de folles spéculations sur ce qui allait se passer. A ce moment là  personne ne se doutait qu’il allait s’agir d’une session live. Les postes se sont poursuivis chaque jour jusqu’au 26 Juin date à laquelle nous avons uploadé sur YouTube le communiqué de presse officiel où Alex James, le bassiste du groupe, annonçait l’opération.

La nouvelle a été reprise par de nombreux réseaux, des sites de News, des sites plus orientés Tech ainsi qu’à la radio. Le communiqué a été relayé sur 230 sites et Blur était alors en « Trending Topics », le premier d’une longue série autour de cet évènement.

 

 

 

Résultats

  • Le tweet avec le player intégré posté depuis le compte @blurofficial a été vu plus de 1,3 millions de fois.
  • Le livestream a généré 75 000 vues au cours des 10 minutes de performance (10 000 de plus que la capacité de l’Emirates Stadium à Londres).
  • Près d’1 millions de vues combinées YouTube/Vevo pour les vidéos relayées sur Twitter (lancement, live, lyrics).
  • Le compte @Blurofficial est passé de 16 600 followers à plus de 50 000 directement après l’opération.
  • Plus de 57 000 clics sur les liens d’achat vers les plateformes digitales.
  • Le morceau a immédiatement atteint la 13ème place du classement Single d’iTunes.
  • L’opération a donné lieu à plus de 420 articles sur le web.
  • Chaque tweet pendant la campagne a généré 7 à 15 fois plus d’interactions qu’en temps normal sur le compte.
  • Le compte Instagram, lancé au début de la campagne, compte plus de 5 200 followers

 

Les Best Practices

Le travail en étroite collaboration avec Pulse (la société de production), Streaming Tank (le service de streaming), et une opération bien planifiée en amont ont été les facteurs-clefs du succès de l’opération. Sans oublier le soutien de Twitter UK.

 

Budget de la campagne

[£5,001 – £10,000] (Plus coûts de production)

Audience

  • Sexe : légère majorité d’hommes
  • Age: 70% entre 18 et 34 ans
  • Localisation : Globale

(N’hésitez pas suivre Music Ally et à vous abonner à leur offre gratuite ici: http://musically.com/subscribe/)

 

A propos de l'auteur

Virginie Berger est la fondatrice de DBTH, agence spécialisée en stratégie et business développement international pour les industries créatives, technologies et services innovants. Ancienne directrice marketing de MySpace, passée aussi par NRJ et Microsoft, elle est aussi l'auteur du livre sur "Musique et stratégies numériques" publié à l'Irma.

Trackbacks pour cet article

  1. Comment BLUR a utilisé Twitter, le live stream et les Twitter Cards pour lancer ses derniers titres (Music Ally) | Don't believe the Hype

Les commentaires sont fermés pour cet article.